Accueil
Poésie libre / La blonde si pâle
Poésie libre / La blonde si pâle
Poésie libre / La blonde si pâle

La blonde si pâle
par Jakecrit


par Jakecrit


(Amour de marin) Il avait vu le monde et fait bien des escales Mais c’est de souvenirs qu’il avait fait le plein, Cette femme surtout, il s’en souvenait bien, Une fille aux yeux verts, une blonde si pâle. Une bague d’argent surmontée d’une opale, Des images confuses aux souvenirs mêlées, Un poignard un briquet et même un narghilé Et la photo jaunie de la blonde si pâle. Toutes les inconnues, amours de soirs de bal, Il n’en reste plus rien, sauf, loin dans sa mémoire Cette fameuse escale et cet amour d’un soir, Cette femme aux yeux verts, la fille au teint si pâle. Celle dont il sait bien jusqu’à son dernier râle Qu’aucun remède au monde ne pourra le guérir, Tant est belle l’image et beau le souvenir De cette rose offerte, au délicats pétales, De cet aveux si doux sur le bord du canal Et cette défaillance si peu dissimulée Et lui si peu conscient qui en a profité, La portant au frisson qui l’a laissée si pâle. Maintenant le voici aux ombres automnales, Des amours de marins il ne reste qu’image Et quelques souvenirs qui résistent à l’âge, Il passera bientôt aux soirées hivernales, Avec bien des regrets, pas ceux que l’on étale, Ceux qui viennent à flots quand on baisse les armes Et qu’au petit matin on se réveille en larmes, Regrets d’amours manquées qui rongent comme un mal. Jamais il n’oubliera la fabuleuse escale, Ni la blonde inconnue au visage si pâle, Ni sa bague d’argent surmontée d’une opale, Jamais il n’oubliera jusqu‘à son dernier râle




Poème posté le 03/11/09



 Poète ,
 Interprète
Jakecrit



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.