Accueil
Poésie libre / Nocturne
              
Poésie libre / Nocturne
         
Poésie libre / Nocturne

Nocturne
par Graziella


A l’angle d’un nuage, bien au-delà des vents Il existe un passage qu’empruntent les Bruants Les grands cygnes sauvages et les poissons volants Les fées des marécages et les contes d’antan. Au terme du voyage, comme oubliée du temps S’offre une terre sans âge aux cascades d’argent Désaltérant rivages, falaises et oiseaux blancs Baignant pierres de rivières et saphirs de torrents. Entre forêts et dunes, s’adossent des prairies Voilées de fleurs d’écume au sortir de la nuit Pareilles à des joyaux que la rosée cisèle Ondoyantes sous l’écho des rayons du soleil. Là-bas, dans le lointain, des monarques un peu fous Au royaume Eolien inondé d’un feu roux Entrainent dans leur danse les jolis odonates Engoncés d’élégance aux couleurs délicates. Le ciel qui se mire sur les ailes des anges Se décline en des sons aussi purs qu’étranges Quant aux ramures d’étoiles les grives musiciennes Accordent leurs cymbales aux flûtes Vénusiennes. Toujours y revenir… En graver le serment Sur l’écorce de l’âme s’éveillant doucement Tandis que draps de soie et édredon de lin Dénouent les liens du songe que cueille le matin.



Poème posté le 31/03/21 par Graziella


 Poète
Graziella



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.