Accueil
              
         

Six
par Alphome


Faunes aphones sur la langue des hommes Les mots qu'on ne dit pas Brûlent Bûchers imbéciles Méphistophéliques sarments Ils se consument lentement laissant Silencieusement Un goût de cendre amère au fond des gorges sèches Des cristaux de salive soufrée collants Un gargouillis grinçant Humide poussière Poussive sécrétion Dus Au passage figé des sabots étouffants



Poème posté le 12/04/21 par Alphome


 Poète
Alphome



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.