Accueil
Poésie libre / Garde à vue
              
Poésie libre / Garde à vue
         
Poésie libre / Garde à vue

Garde à vue
par Zitoun


Devant les agents bleus je reste coi, perplexe. Corps et bras ballants, sourcils en circonflexe, Je me laisse mener, essuyant les insultes Vers mon humiliation d'où ces messieurs exultent. N'y a-t-il donc pas dans ce monde policier Une âme de poète, prête à me partager Un verre de compassion de son meilleur cru? Les regards sont bien froids, je suis hurluberlu... Chuis pas un criminel! Chuis juste un peu trop rond Dommâge collatérale de ce monde en souffrance Je ne trouve la paix, je ne trouve la science Qui puisse me guider vers ces tendres moutons Pendant des heures durant, je ne fût que cafard Confiné dans un trou suintant puant et noir. Mon crime? avoir trop bu. Je n'ai tué personne! Je suis juste imprégné de la peine de hommes...



Poème posté le 13/11/09


 Poète
Zitoun



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.