Accueil
Poésie libre / Deux poètes par quatrain
              
Poésie libre / Deux poètes par quatrain
         
Poésie libre / Deux poètes par quatrain

Deux poètes par quatrain
par Salus


-Verlaine a de chantant ce qu’a Mallarmé d’âpre ; Où l’un sert du râpeux, pimenté, puis la câpre, En l’autre entraînera sa valse tant et tant. Homère, Ovide, Aèdes purs, Chantent, futurs, Vos vents au vide… Villon me fascine, et Rutebeuf ; Certes médiévaux, leur siècle veuf - Respectivement quinze et treizième - Pâtit de leur perte (Azur les aime !) Devant tout ce ciel Evènementiel, Je vous lis et bée, Scève avec Labé ! Par L’Hermite, un sacré Bernard, Perle nacrée au coquillage est sécrétée, Et cet autre sorte de nard : Malherbe au dit sublime ! (Un vrai savoir l’étaie) André Chénier point ne peut taire, Qui, de rebours à son temps nul, Fit sonner le vers tout son saoul, Ainsi que seul pouvait Voltaire. Le génie, âge du vers monstrueux, Envahit largement les temps dix-neuf ; C’est le laps de l’équilibre de l’œuf, Muse zen, et des prodiges furieux ! Aujourd’hui, creux de la vague ! ‘Y a 150 ans qu’c’est vague ! Et l’azur semble bien noir ; Mais matin point après soir !



Poème posté le 29/04/21 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.