Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / VOYAGE / Une Saison s'éteint

Thème du mois / Tous les thèmes / VOYAGE / Une Saison s'éteint

Thème du mois / Tous les thèmes / VOYAGE / Une Saison s'éteint

Une Saison s'éteint
par Michael Blueheart


Une saison s’éteint au son pesant d’un violon Qu’un musicien fou fait vibrer par son archet ; La place de l’Opéra n’est plus qu’un hiver trop long Où les badauds meurtris s’en vont au vent mauvais. A Montmartre, le Sacré Cœur a déjà trop froid Et sa place semble attendre le retour du printemps Où les arbres, gelés, n’abritent plus les hommes sans toit Qui venaient s’endormir, recroquevillés, sur les bancs. Les camelots de le rue Mouffetard interpellent Les passants emmitouflés qui se trainent lourdement Sur les trottoirs où la pluie et le vent se mêlent ; Certains s’arrêtent et d’autres s’en vont indolents. Sur les bords de la Seine, les péniches se balancent Sans force, ancrés solidement sur les quais frileux Pendant que des fol quidams à leur indécence, S’abandonnent librement, indifférents et heureux. Une saison s’éteint et l’hiver n’est plus pareil ; Le Louvre a déjà oublié que le peintre est mort Après qu’il eut coupé violemment son oreille ; Une saison s’éteint et Paris, au loin, s’endort. Une saison s’éteint au son pesant d’un violon Qu’un musicien fou fait vibrer par son archet ; La place de l’Opéra n’est plus qu’un hiver trop long



Poème posté le 19/02/18



.