Accueil

La mer
par Claudel


Pêcher le crabe ou l’esturgeon Sur un chalutier moribond, Mes mains se prêtent à l’ouvrage Dans l’odeur poisseuse et sauvage; Je sens la mer. Courir sur les sables mouillés Aux vents et vagues éveillés, Mes pieds deviennent bleu-saphir Dans ces eaux salées de plaisir; J’aime la mer. Voyager sur de grands vaisseaux, D’île en île et de ports nouveaux, Mes yeux savourent l’aventure Dans ce joli rêve en guipure; Je vois la mer. Chanter la gloire de Neptune Sur un océan d’infortune, Mon âme s’égare et divague Dans le fracas lourd d’une vague; J’entends la mer. À voir voguer des immigrants Sur une eau noire à forts courants, Mon cœur de marinier se noie Dans des larmes tristes sans joie; Je crie la mer. Poème du recueil "Terres de poésie - Les 80 mondes" du collectif du site (lespoetes.net) http://www.lespoetes.net/livrecd.php?id=395

<br />
Tous droits réservés © Claude Lachapelle / mars 2018


Poème posté le 10/03/18


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.