Accueil
Poésie libre / Ô lecteur,
              
Poésie libre / Ô lecteur,
         
Poésie libre / Ô lecteur,

Ô lecteur,
par Salus


heureux hypothétique Le soleil descend sur le désert de sel et d’eau. Il n’est pas un son, hors du grand crépitement beau Que fait l’océan, claquant au sable le blanc-bleu De sa vague, et ceint d’un ciel de sang criblé de feu, Le soir roule au flanc du littoral son long galop, Calme à l’horizon, d’où ne bouge un peu qu’un vieux sloop .. Requins et marsouins (loups et biches de sous les flots) Tournent plus ou moins, selon le flux propre à leurs lots ; - C’est un monde, enfin ! Naïf public s'échouant, las ! C’est un monde feint ! (c’est l’ombilic de l’échalas Qui parle et qui sonde, accaparant ton œil gelé.) - Rien ne me lézarde – égocentrisme échevelé… … Et tout m'est désordre ; es-tu séduit par mes méandres ? Cette nuit va sourdre ; et depuis les plages des Flandres Je pense à Toi….



Poème posté le 29/07/21 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.