Accueil
              
         

Je voudrais...
par Salus


Je voudrais que tout se puisse ; Poser ma paume à ta cuisse Sans qu'ainsi rien ne te cabre - Comme si c'était macabre Le contact doux d'une main Pleine de doigts sur le fin Tissu drapant cette peau Dont le grain m'est un appeau ! Je voudrais que tu m’aimasses Pas un petit peu : des masses ! Afin qu'heureuse quand j'ose De ton épiderme rose Effleurer le vair parfait Sous ton accorte attifet Rien ne se révulse en toi - Que je fusse un peu ton roi - ...Que du désir dont tout tremble Nous en riions ensemble ! Pour enfin, qu'émoustillée, Tu t'offrisses, alliée ! Or de marbre et de granit, Plus poison que l'aconit, Tu me bats froid de la moue Dont toujours mon cœur se noue.



Poème posté le 02/05/18


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.