Accueil
              
         

Signaler un contenu inaproprié.

Commentaire
par Aurorefloreale


Ah ! Combien heureux sommes nous D'être à nouveau reliés à vous, De pouvoir briser le silence Qui respirait l'espérance. Comme temps de jouvence De pouvoir communiquer, Sans pour autant critiquer Simplement pouvoir partager. Ces quelques instants qui relient à votre temps, Quelques instants voulus charmants, Une gratitude joliment inscrite Pour de jolies stances écrites. Eh! Comme c'est réjouissant De retrouver ces quelques lignes Que gaiement on aligne, Ce fil conducteur qui sans peur Nous relie et lie un peu sans rigueur. Quelle infortune on trouve Quand se taisent les commentaires, C'est comme un fil à la patte, On est comme enfoui dans sac de patates, Adieu la lumière , adieu commentaires. A présent , à nouveau librement je respire, Je retrouve un peu de cet oxygène Manquant , combien cela nous gêne Lire sans commenter m'est pénible, J'aime garnir de mots cette cible . Combien aussi joyeuse je suis d'élire Ces poèmes que je suis venue lire, Aussi jolis que sons de la lyre, Du bien, ils me firent. Fidèle à eux , oh oui! Je suis Tous les poèmes , je lis Dans leur souffle de Bohème Dieu que je les aime, Que d'amour se sème!

Comme on s'habitue à garder cette belle communication que permet internet , elle est partielle et pour tant peut être positive!<br />
<br />
<br />
Un grand merci à Eric pour sa persévérance , comme je me sens soulagée!


Poème posté le 08/05/18


 Poète
Aurorefloreale



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.