Accueil FORUM Inscription/connexion

16h 53 mnt
par Endy28


Panique générale Cacophonie alarmante Les animaux s'enfuient L'ordre n'est plus. Tout plaisir est en suspend Les palpitations déraillent Les larmes inondent les visages La tristesse assombrit la beauté. Les tambours sont muets. On a poignardé la culture, Les "lwa" sont mis de coté Tous hèlent le Christ. Aux portes de la ville, "Pense t-on" L'apocalypse frappe. La peur captive l'âme. La terre rugit comme le lion, Elle s'abreuve de sang. Elle est en rage, Elle porte en elle le châtiment. Les cris sont de partout La raison fait place à la déraison Le signifiant à l'insignifiant La réalité devient folie Des visages ne sont plus. Des antraillles se déchirent L'amertume monte à la gorge Plus rien n'a de sens... Et pendant un moment La ville est cimetière publique L'homme surmonte certains préjugés Place à la solidarité et au combite. Max-Endy TORCHON.



Poème posté le 18/05/18



.