Accueil
Poésie libre / Néo geppetto
              
Poésie libre / Néo geppetto
         
Poésie libre / Néo geppetto

Néo geppetto
par Jim


J'ai longtemps recherché la compagnie des dames Car la vie sociale est vide et fort lassante. Je sais bien que la belle est toujours la passante, Mais il faut quelques fois savoir poser ses rames. De mes amours passées ne chante épithalame, Il suffit d'avoir cru en la main caressante ; Que la parole rarement soit fracassante Ne saurait être source où s'abreuve le drame ! Car enfin, qu'espérer du vent et de l'humus ? Ne serions-nous pas légers comme l'oubli ? Soyons ce menuisier qui sur son établi Façonne ces beautés dans ses rêves émus ! Des sorcières lisons l'évangile et ses actes, Car le désir décroît quand les fées se rétractent !

© Boulevard des rimes

Poème posté le 11/09/21 par Jim


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.