Accueil

Guélakh
par Pilar


Mon cœur bat là-bas, au milieu des sables chauds Où le désert recule sous la pression de l’homme Où sont des cases de terre, blanchies à la chaux, Organisées dans un heureux capharnaüm. On y a terrassé le dragon du désert Disant non à la mort et à la pauvreté. L’ocre du sable brûlant, coloré de vert, Devient un lieu de vie empli d’humanité. Guélakh allait mourir, la voilà qui sourit, Guélakh allait périr, la voilà qui construit, Guélakh ressurgit autour de ses champs de riz, Guélakh allait subir, elle sort de sa nuit. Mon cœur bat là-bas, au milieu des sables chauds Sur des terres humaines qu’on fait reverdir, Dans ce sahel où la vie maintenant fait son show, Oasis où les cœurs aiment chanter et rire.

En savoir plus sur Guélakh : https://youtu.be/hV33m39Gfpw

Poème posté le 10/06/18


 Poète
Pilar



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.