Accueil
              
         

Le 15 du mois
par Coeur de poete


Des pas qui s'arrêtent Ils vont ramasser quelque chose à terre Des lettres tombées à terre Tandis que les yeux avancent d'un bon pas Pour qui une lecture émaillée n'affleure pas la compréhension Par habitude , dextérité ,les doigts pianotent à une vitesse Les débuts de chaque mot signifie ,ressemble Pas le temps de s'arrêter Tu dis je réponds mais j'ai pas fini On se coupe ,on se comprend sans s'écouter Des pas qui s'arrêtent Mais des mains qui s'agitent Dans la réprimande on disait tu ne fais rien de tes dix doigts ! Des yeux chaussures toujours à regarder vers le bas Des yeux qui chaussent un portable pas des lunettes Le portable devrait avoir des yeux pour voir qui est devant ! Faites attention voyons ! Ils seraient capables de dire mais c'est pas dans mon texte De toute façon ils sont sourds Muets pas très fort en paroles J'ai envie de tous les appeler Motmot Si le portable était un fusil au moins il y aurait des périodes Bre/douille le temps de recharger A chacun sa mode de vie Moi aujourd'hui ce jour compte Nous sommes le 15 du mois L'ami , l'amie Amis entends tu ? Partisan :attaché à quelqu'un Premier sens du mot Toi ma "fidelle" Laissons un des autres sens du mot partisan Les supporters de foot ,pas le 15 de France c'est le rugby! Après le billard russe , la roulette russe maintenant le Ballon russe Si les joueurs russes gagent la coupe on boira à la russe Aujourd'hui c'est pour l'amies Pour les autres la quinzaine du blanc



Poème posté le 15/06/18


 Poète
Coeur de poete



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.