Accueil
              
         

Couple
par Salus


Aux jeux d’extases de braise Je cherchais mon âme-fleur, Qu’on pût se trouver, à l’aise, Semblait un louche bonheur, Mais tu devins ma maîtresse, Et mon amie, et ma sœur ! Jusques aux flots de tristesse Qui nous ont vidé le cœur… Nous avions, peut-on le croire, Fait vœu vrai de liberté ; Et comme bu le ciboire, Avalé toute fierté ! Or, combien de fois la moire D’amour nous a déserté ? Nous en retrouvions l’ivoire Dès que l’écart disserté. Puis au plus près de l’abîme, L’histoire un jour se corsa : Comme pour payer la dîme Un garçon te déversa Son trop-plein d’affects, ma nine, Qui contre tous te hersa, Et malgré la pantomime Mal jouée, en moi perça Et piégea mon âme trouble Que j’avais crue un roc sûr, Mais qui, dès que l’on me double, Rêve d’occire l’azur ! .. Il ne valait pas un rouble Ce mec qui jouait le dur, On lui doit que vire trouble Notre idylle au feu si pur !



Poème posté le 18/08/18 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.