Accueil Forum Inscription/connexion

Cataclysme
par Ombrefeuille


Il y eut des matins de calme et de clarté Et des soirs aussi doux que le souffle d'une aile, Le silence effleuré de la rosée nouvelle Et la brume gracile au vallon deviné … Mais le monstre a soudain jailli de nulle part, Hurlant, jetant partout le feu de sa colère, Piétinant la lumière et déchirant la terre, Arrachant, écrasant tout sans même un regard. Chemins broyés, ponts emportés, toits fracassés … Les arbres les plus forts ? Ombres déchiquetées ! Les plages, les prairies ? Ténèbres désolées ! Mugissements tombés du fond des cieux hachés … Il n'y a plus ici qu'un chaos triomphant, Le sol n'est qu'une plaie où le soleil succombe … Et sur ce cri béant, ce néant d'outre-tombe, Pas un seul chant d'oiseau, pas un rire d'enfant … Que revienne la brume au vallon deviné ! Que le silence soit ! Que l'herbe soit nouvelle !… Avec des soirs plus doux que le souffle d'une aile Et des matins parés de calme et de clarté !

Ecrit en septembre 2017, au moment où la tempête Irma frappait les Petites Antilles et le Sud-Est des Etats-Unis.
Un poème d'une triste actualité, alors qu'un typhon vient de s'abattre sur le Japon.

Un poème dédié à tous ceux qui ont subi des catastrophes naturelles (mais sont-elles vraiment "cent pour cent naturelles" ?) ou des guerres, des pillages, des bombardements …


Poème posté le 05/09/18 par Ombrefeuille


 Poète
Ombrefeuille



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.