Accueil
              
         

Interdit
par CinquiemeVallee


Interdit de café, les neurones occis J’en pose un malgré tout devant moi sur la table Car je fuis la tisane au goût désagréable Et la chatte m’observe en ronronnant aussi... J’en pose un chaque soir devant nous sur la table Où s’abîme un pantoum, en attendant ainsi Et la chatte m’observe en ronronnant aussi En réponse au papier qui espère une fable... Où s'abîme un pantoum en attendant ainsi Avant de refermer à jamais mon cartable Vont les cris d'un papier bredouille de sa fable Et les codes secrets d'une synesthésie... Offrent au vieux briscard ce plaisir improbable L'appel subliminal d'un arome du diable Et les ronronnements d'une synesthésie, Interdit de café, les neurones occis !



Poème posté le 06/09/18 par CinquiemeVallee


 Poète
CinquiemeVallee



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.