Accueil
              
         

Sérénade
par Claudel


(Sérénade triste) Le monde est troublé, confus et latent, Chantons pour lui l’aubade à sa fenêtre ; Qu’il danse la gaillarde pour renaître, Il a perdu l’harmonie de son chant. L’homme est grisâtre, ennuyeux et infâme, Peignons sa soif d’un océan de bleu ; Rougeoyons son cœur d’un soleil en feu, Il a perdu les couleurs de son âme. L’humanité est maussade et morose, Parfumons de lavande son chemin ; Qu’on épande sur elle le jasmin, Elle a perdu le parfum de sa rose.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / octobre 2018

Poème posté le 04/10/18 par Claudel


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.