Accueil
Poésie libre / Sur la brillance des eaux
              
Poésie libre / Sur la brillance des eaux
         
Poésie libre / Sur la brillance des eaux

Sur la brillance des eaux
par Fee de ble


Je n'étais pas plus grande qu'un ruisseau Je m'accrochais aux rides du vent Pour dévaler le courant, droit devant, Comme une folle aventure sans demain J'accrochais mes sourires aux roseaux Comme les guirlandes d'étoiles sur l'eau Que le soleil, étourdi, échappaient, De ses poches débordantes de ciel Et moi, je tendais la main, espérant, M'embellir de ces joyaux scintillants J'étais presqu'aussi grande qu'une église Dorée à point par les âmes blanches L'été m'apaisait et l'onde chaude Parcourait mes frissons d'augure Mes petits bonheurs coulaient à flots Dans le sillage des clandestins



Poème posté le 18/11/21 par Fee de ble


 Poète
Fee de ble



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.