Accueil
Poésie libre / Fi du cheval-vapeur
              
Poésie libre / Fi du cheval-vapeur
         
Poésie libre / Fi du cheval-vapeur

Fi du cheval-vapeur
par Pierrelamy


Lorsque potron-minet n’en pourra plus de boire, les noix s’isoleront près du conservatoire. et fleuriront au flan des soudoyants gibus.   Fi du cheval-vapeur ivre de l’assonance !   Sa tasse a pris racine au cumulo-nimbus aux fins d’entrelarder le flou prémonitoire. du frêle crocodile émargeant pour l’Histoire, et de son parapluie émergeant son quibus.   Fi du cheval-vapeur ivre de l’assonance !   Icelui lézardait une étrange ordonnance. au bocage insolent plissant sa lieutenance. Usinons nos espoirs sous ce palétuvier qui roucoule en chemin quand explose janvier et que la guêpe accoste au seuil de la phynance.   Si la sonate au sol reluque le soleil, cavalant doucement vers l’industrie des anges, nous porterons aux nues le ragoût de mésanges qui nous flatte un peignoir au cosinus pareil. Ivre comme un poireau qui n’en peut plus d’absoudre Plat comme un arc-en-ciel aux douceurs de charbon qui mange son Imac et voudrait en découdre, urinons une horloge et nous aurons tout bon. Lors viendra le serpent chéri des dés à coudre.

Ce vingt-troizain surréaliste est composé suivant les 6 premiers chiffres du nombre Pi
3/1/4/1/5/9.


Poème posté le 20/11/21 par Pierrelamy


 Poète
Pierrelamy



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.