Accueil Forum Inscription/connexion

Ecuyère
par Lejassyote


Ecuyère, entre dans la lice Enfourche à cru ton blanc cheval Et que ce galop abolisse Tous les soucis des jours banals Ne monte pas en amazone Mais les jambes des deux côtés Le plaisir se mesure à l’aune Des obstacles qu’on a sautés Nul besoin de coups de cravache Sur la croupe de ce pur-sang Pour qu’à ta personne il s’attache Et soit toujours obéissant La monture que tu chevauches T’emmènera là où tu veux Pour peu que ta main ou ta bouche Sache effleurer ses flancs nerveux Déjà tu ôtes ton corsage Pour cavaler le souffle court Déjà ruissellent, tout en nage Tes épidermes de velours Va, saute, et tourne, et cabriole Sur ta bête à califourchon Tes yeux brillants sont des lucioles Autour de ta bouche en bourgeon Cambre au maximum en arrière Ton corps sillonné de vallons Que flotte ta brune crinière Jusques aux pieds de l’étalon Tout ce crin moite entre tes cuisses Est source d’émois viscéraux Il se peut que l’un des deux jouisse Avant la fin du numéro Ecuyère, ô, comme il bat vite Sous les seins bondissants ton cœur Tous ces soubresauts précipitent La montée des blanches liqueurs Encore un dernier tour de piste Avant l’ébranlement final Retour au sol te voilà triste Et triste ton bel animal



Poème posté le 11/10/18 par Lejassyote


 Poète
Lejassyote



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.