Accueil
Poésie libre / Vivre avec les morts
              
Poésie libre / Vivre avec les morts
         
Poésie libre / Vivre avec les morts

Vivre avec les morts
par Cardaline


Si l’oiseau en mourant ne laisse que des plumes En nous quittant les morts ont toujours une offrande  Un versant de leur vie, œuvre modeste ou grande Tissée au fil du temps de joies et d’amertume De mes aïeux marins inhumés sous l’écume Il en est dont la vie a rejoint la légende Et chez mes ancêtres qui dorment sous la lande Certains ont mérité quelques honneurs posthumes J’ai plus de compagnons ensevelis sous terre Que d’amis respirant par dessus leurs tombeaux Ils ont été pour moi le premier des flambeaux Au milieu des vivants restant une étrangère J’ai trouvé près des morts une certaine grâce J’y choisi mes amours, mes mentors, mon parnasse * L’amant qu’il soit mythique ou mort depuis mille ans Est un époux divin ; sa tendresse infinie S’ajoute à la grandeur d’un éclatant génie Son patronyme illustre exalte mon talent Penchée sur les débris de mon maigre bilan J’en appelle aux héros peuplant mes insomnies Qui me montrent la voie, tout écueil aplani Leur valeur fuse en moi, leur force m’est élan La mort toujours rôdant me devient familière Associée à la vie elle apprête en douceur L’entrée tant redoutée du monde sans douleur Ainsi je me prépare à l’ultime croisière Qui mène au grand néant hanté de tant de gloire Et de tant d’infamie s’abîmant dans l’Histoire



Poème posté le 26/11/21 par Cardaline


 Poète
Cardaline



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.