Accueil Forum Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / ARTISTE / Rondeau à l’artiste

Thème du mois / Tous les thèmes / ARTISTE / Rondeau à l’artiste

Thème du mois / Tous les thèmes / ARTISTE / Rondeau à l’artiste

Rondeau à l’artiste
par Ninon


par Ninon


Dis-moi que serais-tu sans la mort pour excuse Sans ce pont suspendu menant vers le brouillard Pour immortaliser ta trace sur buvard Aurais-tu des raisons d’interpeller la muse ? Aimerais-tu les fleurs, l’amour, ton âme abstruse Si la vie éternelle épousait le hasard Dis-moi que serais-tu sans la mort pour excuse Sans ce pont suspendu menant vers le brouillard Toi qui capte l’éclat maquillant de céruse Un visage ridé, un horizon blafard Qui transmet la nature à travers ton regard Et la courbe d’un sein sans que le pinceau s’use Dis-moi que serais-tu sans la mort pour excuse ?

Comme je l'ai dit précédemment, je pose peu à peu mes valises anciennes, avec mes nouvelles. Ce poème je l'ai posté ici (si si) , en mai 2010 (comme le temps passe, sniffff)

https://web.archive.org/web/20130503043828/http://www.lespoetes.net:80/cartedevisite.php?pseudomembre=Ninon


Poème posté le 23/10/18 par Ninon


Informations mp3 : Sur la musique de Jean-Sébastien Bach : Violin concerto in G minor BWV 1056 _Andante

 Poète ,
 Interprète
Ninon



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.