Accueil
              
         

Scoumoune
par Salus


Un nuage gigantesque Se lève, et, tonnant là-bas, Gronde l'orage ; est-ce que La pluie arrive à grands pas ? Mais la nuée, hélas, erre Dans un zénith hésitant ; Si la grêle nous lacère Nous n'aurons, lui résistant, Nulle serre ni culture Dans nos jardins ou nos champs - Déméter, ton culte hurle Sous des autans si méchants ! La récolte sera brève Mais le ciel fut grand et beau ; Nous vivrons l'hiver sans trêve, Les os pointant sous la peau.



Poème posté le 23/10/18 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.