Accueil Forum Inscription/connexion

Le porte-joie
par Violette


Et ils reprirent langue Pendant que Dante Sur sa chaise paillée Regardait Giotto peindre Une Madone bleue Orante Elle perçut l’Elu dans ce Jadis Dans cette pagina de peau Ce Rift étrange intouchable Qui divise les bonheurs Dans l’ombre d’Elisée Un porte-joie Elle se mit à borner Les temps où elle fut heureuse Dans ce jardin désespéré Un reste de forêt dans l’Etre Le Paradis enclos de palissades Et le petit papier plié de la levure Resta indéployé Elle avait eu si peur d’appeler le Perdu Le Transparent toucha le Bleu Le puritain lui offrit des iris Pour laisser son âme insatiable Où es-tu Printemps Nous ne savons.



Poème posté le 09/11/18 par Violette


 Poète
Violette



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.