Accueil Forum Inscription/connexion

Pèlerinage
par Violette


Je trouve qu’il est bon de ne rien préparer La coquerelle orange surgit sur le vitrail Et vivre dans l’hôtel c’est regarder la vie Comme d’un bouvreuil le poitrail Je m’arrête sur l’ombre du gris mur de l’abside Celle qui monte absurde Au ciel où nous attend Le rien que nous cherchons Ci-bas dans notre monde Et sans autre bagage Je descendrai du train Le long de la Garonne Comme font les moustiques Afin que l’on ne dorme Pas Elle lui parle donc Du haut de la margelle Lui tend une ficelle Où s’attachent les mots Des mots rouillés sans voix Venus de l’en-dessous Elle remonte le sceau De leur amour noyé En réchauffe la cire Qui fond en larmes chaudes Dans le creux de son dos Alors quand la nuit sort Elle revoit pendue la blancheur De son corps Et se réveille en sueur Dans le vide absolu .



Poème posté le 01/12/18 par Violette


 Poète
Violette



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.