Accueil Forum Inscription/connexion

Pèlerins
par Fasya


Comme une eau précieuse dans la mousse, En sonnets et chants d’allégresses, Les signes perlent sur les mémoires vieillies Dans la vallée, les pèlerins se pressent A l’aube du grand voyage, veilleurs Sous les clochers bienfaiteurs. Comme une eau précieuse dans la mousse, A la lueur des bougies, les ombres dansent Se touchent les mains pour que tourne la table Dans le reflet de leurs amulettes, le jour pâlit, A l’aube du grand voyage, veilleur Le hibou hulule auréolé par la pleine lune.



Poème posté le 01/12/18 par Fasya



.