Accueil Forum Inscription/connexion

L'âme égarée
par Lefebvre


L’âme de ce vagabond errait dans ce monde Ou l’inconscience régnait en maître absolu. Ses valeurs étant mortes ne sont plus fécondes, Les gens mauvais avaient jeté leurs dévolus. Perdue, sans arme, dans une nuit sans étoile, Elle priait Dieu de mettre fin aux douleurs Infernales de sa vie, psyché nue, sans voile Amassant sans cesse de multiples malheurs. La guerre sans merci perdait tous les mérites Plus rien ne comptait en dehors de tous profits. Les conflits d’apparats sont devenus des rites L’archétype des arts n’est plus que graffitis. En cette fin d’année, elle cherchait encor, L’espoir insensé pour un renouveau humain. Un monde débordant de très nombreux accords, Pour envisager enfin la vie de demain. C’est l’âme d’un vagabond perdu dans ce monde, Un monde pourri pour les petites personnes. Au loin, on s’effraye du tonnerre qui gronde Le cœur sanglant du peuple se lève et canonne. Daniel Lefebvre 31.12.2018



Poème posté le 31/12/18 par Lefebvre


 Poète
Lefebvre



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.