Accueil Forum Inscription/connexion

Le feu
par Claudel


J’aime le feu Il me réchauffe Il me surchauffe Il me désennuie Souvent la nuit Ainsi, je dois faire feu De tout bois à faire la part du feu J’aime le feu Il me fait rêver Il fait m’évader Il me fait sentir Tel un doux zéphyr Je dois aussi faire un feu Qui dure pour être entre deux feux J’aime le feu Pour sa beauté Pour sa pureté Pour son entité Et sa déité Souvent, je suis tout feu Tout flamme à n'y voir que du feu J’aime le feu Il me fait voyager Comme un céleste messager Il me calme, il m’endort Dans un éden haut et fort Et parfois, je me sens comme un feu De paille à ne pas faire long feu J’aime le feu Je ne serai jamais soupe au lait, Car mon plus grand souhait Serait de voir le feu courir Avant de mourir Enfin, je mets ma main au feu Que je ne ferai pas long feu. In memoriam : La nuit passée, un homme du Nord, Assis devant son foyer, est mort ; Un feu de cheminée a brulé sans raison Son corps, son âme et sa maison.


Tous droits réservés © Claude Lachapelle / Janvier 2019


Poème posté le 11/01/19 par Claudel


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.