Accueil

Les enivrantes
par Yonl


J'ai abusé de toi, ô ma blonde amère Dont la robe m'a fait chavirer Ta peau houblon douce rivière Etait la première à m'inspirer. Et toi, la polonaise aux arômes fruités Relevée d'un zeste d'herbes distillées Nul instant je n'ai hésité A me fondre dans ta jungle persillée. Et cette marseillaise aux parfums d'anis Aux reflets d'or, aux lèvres étoilées Ton teint étiolé à l'éclat de lapis Tu t'es offerte, le corps dévoilé. Le poète comblé par l'ivresse Se livre à la beauté sans tergiverser Jusqu'à ébriété de tendresse Leurs essences abondamment versées Crucifié par leur pouvoir de séduction Abandonnant toute notion de modération Le poète se livrera à nu dans l'action Laissant voir les fruits de sa passion Olga Vodka, blonde de bavière, anis aux cheveux lisses N'avez vous pas remarqué mes excès d'allégresse Médecines adoucissantes de mon palais en réglisse Enivrantes déesses jusqu'au bout de l'ivresse.



Poème posté le 01/07/07


 Poète
YonL



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.