Accueil

Le Séraphin
par Epervier


Le gousset caché, l’apparence d’une pauvreté. Complaintes maladives, dèche injustifiée. Apparaître guenille en sachant richesse. La misère d’un richard, parole fortunée. Malgré les sous, discussion médiocre. L’impossible raison, entendre l’irrespect. Un ricanement niais, la belle insignifiance. L’opulence éhontée, la médiocrité des gestes. Entendre ses propos, maudire l’individu. Comment comprendre l’esprit dérisoire? Ne plus écouter cette image fallacieuse. Ouïr le silence, l’écoute passive. Le voir partir, rage exprimée. En finir, effacer le « dollar méprisable ».

Référence :
Séraphin, Au Québec, avare d’après un
Personnage de Claude-Henri Grignon
Nommé « Séraphin Poudrier ».


Poème posté le 01/08/07


 Poète
Epervier



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.