Accueil
              
         

Mars
par Claudel


Entends sonner le glas de la saison morose ! Vois le merle chanter le doux printemps hâtif ; La marmotte ombragée sort de son trou craintif, Une guêpe égarée sent l’odeur de la rose. Lentement, la froidure et le gel fuient l’hiver ; La glace ficelée en masse d'eau ruisselle Sur la neige ambrée qui fond comme une chandelle. Mars revient à la vie, dès lors, depuis hier. Toi, Dieu de la guerre, fuis l’ultime conquête ; Apporte le savoir, la paix telle une quête, Donne à ce sol gelé la semence d'espoir. Ne défie pas le ciel ni le soleil trompeur ; Compte sur la nuée et la lune du soir, Montre-nous ta grâce, le legs de ta grandeur.






Tous droits réservés © Claude Lachapelle / Mars 2019


Poème posté le 02/03/19 par Claudel


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.