Accueil FORUM Inscription/connexion

Des américains
par Louis


Un passionné d'histoires extraordinaires, Ami d'Auguste Dupin, se régalait Des bons mots sur le pauvre préfet Qui ne retrouvait pas la lettre volée. Le printemps venu, en automobile, Il traversa la Galilée pour conduire L'auto-stoppeur impatient d'assister À la dernière séance (sa place était réservée). Oui, avril est cruel, et la terre est vaine. Même le tonnerre a dit le désespoir Du prince d'Aquitaine à la tour abolie. Un chat maléfique régnait. Le Paris Brest remontant vers ses origines A roulé dans les flots amers, De plus, en Amérique, la pêche à la truite Se terminait sans la mayonnaise. La Fée pensait qu'elle n'était Personne, Sa lettre au monde n'a reçu aucune réponse. Alors, elle s'en alla au Paradis , Petit bourg éclairé d'un Rubis.



Poème posté le 02/03/19 par Louis


 Poète
Louis



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.