Accueil FORUM Inscription/connexion

L'Amerloque
par Sernard


Il est arrivé, au 14 juillet, au milieu du bal j' crois bien On l 'a invité, avec le Dédé, qu était mon meilleur copain C était ma tournée, vu qu' j'étais bourré, comm' un sac de chez Potain Y s'est présenté, son nom c'est René, le cousin américain... Un amer... hic! Un amer... hic! Un Amerloque L'avait des ennuis, avec le maquis, quand y fabriquait du d'Gin Nous on s'était dit, s'y r 'viens au pays, c'est pour nous piquer not ' vin J' suis pas abruti, j' sais qu' chez ces titis, y boivent du coca. . .machin Avec du vis' ki, et des tas d' conn' ries, qui t 'retournent les intestins... Mais quelle ép... hic! Mais quelle ép... hic! Mais quelle époque Avec le Dédé, on s'est bien r' gardés, (même que j'en ais vu plus d'un) On s'est dit bouge pas, on s'occupe de toi, dit t'as soif toi qui viens d' loin Un coup de jaja, ça caresse le foie, pire que du jus de satin Il a éclusé, plus fort qu' les pompiers, quand y remplissent le bassin... L'était cyn'... hic! L'était cyn'... hic! L'était sinoque J' crois qu'il aimait ça seul'ment y t'nais pas, à moins qu'y faisait l' malin Un moment donné l'était tell' ment j' té qu 'y f' sait sa cour au Lucien J ' crois qu'il a r' marqué, qu'y s'était gouré, au 2 ou 3eme coup d' poing L'a beau et'sympas, lulu il aime pas, qu'on l'prenne pour un bout en train. L'est passif... hic! L'est passif... hic! Mais pas si phoque 'lors pour l'achever, on l'a fait guincher, sur des airs qui tournent bien D' la java musclée, au paso-doblé, y passait de main en main Mais celle qui l'a tuée, c'est la belle Aimée, qu 'est la fille du pharmacien D 'un coup d'endiablé, elle l'a décollé, sur un air américain... C'était au r... hic! C'était au r... hic! C'était un rock Pis elle l'a emm'né, derrière les fourrés, pour jouer au tu m' plaît j' te tiens Mais il a pas pu, vu qu' l'avait trop bu, et trop pris d' coups dans l' tarin Alors énervée, mais surtout vexée, l 'Aimée en fait tout un foin Lui brûle son caleçon, lui r'file son pognon, et l'retourne chez les Indiens... Avec son fr.. hic ! Avec son fr.. hic ! Mais sans son froc

Faut bien rigoler un peu de temps en temps

Poème posté le 27/03/19 par Sernard



.