Accueil
Poésie libre / Un cri s’élève
              
Poésie libre / Un cri s’élève
         
Poésie libre / Un cri s’élève

Signaler un contenu inaproprié.

Un cri s’élève
par Gabrielle


Un cri s’élève Toi, France ! Tu me trahis ! Ecoute ! Déjà résonne Ton esprit qui déraisonne. Poète du monde, je suis Touché, blessé plein cœur Liberté chérie Sans toi, je dépéris. Peu à peu, chaque jour, je meurs. France égarée, perdue, Où est ta terre accueillante ; Faut-il fuir la peur au ventre ; Qu’es-tu devenue ? Oubliés les sourires… Non loin se dessine l’ombre D'un devenir très sombre Férocité d’un empire. Les cris d’opprimés éclatent, Des chaînes, bruit insolite, Bâillonnent l’homme qui milite, Dans les champs, les fusils claquent. Les geôles, libérées de malfrats S’emplissent … de résistants ; De réfugiés résidents ; De simples défenseurs du droit. Tout condamné a son étoile De l ‘émigré au simplet Passant par d ’autre sujet. Le dictateur se dévoile, Les inutiles disparaissent Sans bruit, sans sursis, dans l’oubli. Le calvaire de la misère surgit Sans liberté maîtresse. France ! Rappelle-toi ! Faut-il reprendre la lutte Pour que cesse cette dispute ? Pourtant moi, je crois en toi ! France ! Relève le défi, Réagis, retrouve ton honneur, Lave, les souillures et les peurs, De ton sol, chasse la xénophobie ! Gabrielle. E.



Poème posté le 21/04/22 par Gabrielle


 Poète
Gabrielle



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.