Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / CORPS / Deus absconditus

Thème du mois / Tous les thèmes / CORPS / Deus absconditus

Thème du mois / Tous les thèmes / CORPS / Deus absconditus

Deus absconditus
par Banniange
Highslide JS
par Banniange

Le Christ rouge par Lovis CORINTH
Illustration proposée par Banniange


Dans l’âpre Voïvodie où agonise Lödz,* La bise ravine les coteaux engourdis, Des voix suffoquent sous l’aiguillon de la pluie ; Au vieux cimetière, des prières ricochent Contre l’obélisque où se meurt une chandelle. Dans un profond silence défilent les stèles Tels des dominos dressés pour un jeu funèbre Qui bientôt se couchent quand le ciel s’enténèbre. Mais qui vient témoigner, Quelle bouche d’ombre profére des blasphèmes ? « Ces pierres mortes furent chairs vivantes, Savourant les figues parfumées de soleil, Ecoutant les ruches bourdonnantes de miel. Ces pierres mortes furent chairs vibrantes, Qui aimèrent sous le chapiteau lunaire, Qui enfantèrent dans le rire des étoiles. Ces pierres mortes furent pain de vie ». Mais l’homme ne vit pas que de pain ! Qui donc vient témoigner, Quelle bouche d’ombre suscite des fantômes ? « Bien, Ezechiel, dans la sombre vallée, Tu as vu ces ossements desséchés Et leurs espérances détruites. Tu as prophétisé, les vents ont soufflé, Les nerfs et les peaux se sont reformés. Viendras-tu aussi dans le feu céleste Réveiller ces cadavres Tous ces corps déchiquetés Par les mâchoires de la haine » ? Mais ceux qui sont dans la chair Ne peuvent pas plaire à Dieu ! Qui témoignera alors, Quelle bouche d’ombre vomira l’innommable ? « Pauvres noms gravés sur le marbre , Ils ne sont que ce qu’ils sont : Phonèmes arbitraires, calcinés Dans la fournaise de l’infâme Baal Emil et Henry Uhlmann,enfants de Sion Fausse engeance de Shylock et de Suss** ; Oui ! Bien sûr ! Schwerin von Krosingk*** Noble prussien, ministre de Mammon,**** Il fallait des devises, remplir le tonneau des Danaïdes De sang frais et de larmes chaudes... Alors, à Munster, où vos ancêtres anabaptistes Instaurèrent « La nouvelle Jérusalem », Vous les avez dépouillés De leur biens, de leurs maisons, Vous les avez chassés Comme des rats vagabonds, Vous les avez traqués Comme d’affreux morpions, Vous les avez battus, torturés, violés, épuisés Assassinés... Oui ! Bien sûr, Hermann Goering, Reichsmarschall, Président de la confrérie des bouchers nécrophages, Il fallait vendre les bijoux juifs Dans de bonnes conditions... Alors le juste dit : « Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? Mon Dieu, le jour j’appelle, la nuit est sans réponse »... Dans l’âpre Voïvodie où agonise Lödz Les bruissements de la nuit, doucement, s’approchent. Une étoile s’est éteinte, qui s’en soucie ? Les sépulcres se lamentent, qui donc supplie? Roulant sur les nuages, la lune chavire Comme l’œil fou d’un borgne que le mal inspire. Mais au ciel, une plume blanche se balance, C’est la larme d’un ange qui cherche clémence.

Quelques explications
*Lôdz possède le plus grand cimetière juif de Pologne. **Shylock et Sus sont des caricatures du Juif rapace et malfaisant. ***Van Krosingk fut ministre des finances au 3ème Reich. ****Mammon est le Dieu des richesses et de l’avidité.


Poème posté le 03/06/19 par Banniange


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.