Accueil

La pudeur nue
par Anabert


La pudeur nue de ta peau odorante Ruisselle encore et encore Émerveillement Bercé par le bruissement De la voie lactée Au firmament des beautés antiques Peau contre peau La rêverie vient à flâner Dans les esprits mémoriels. Que coule le suc du frisson Sur l'épiderme de ta peau safranée Offrant à la pudeur sa juste récompense.. Anabert 19 juin 2019



Poème posté le 19/06/19 par Anabert



.