Accueil FORUM Inscription/connexion

L'Apprenti
par Violette


par Violette


Comme il ne semblait guère incliner à l’étude, Que, manifestement, d’un intellect mineur, Il ne présentait pas de quelconque aptitude On le mit apprenti d’un alexandrineur . Il eût pu tout autant devenir chauffagiste, Cordonnier ou maçon, cuisinier, garagiste, N’importe, il fallait bien exercer un métier, Et comme un prosodiste oeuvrait dans le quartier... De ce simple artisan, paterne, débonnaire, Il apprit, attentif, les premiers rudiments : Compter les pieds des vers, choisir les mots rimants Qui se trouvaient inscrits dans un dictionnaire.* Peu à peu, pas à pas, il sut le B.A-BA De la profession ; Dira-t-on quel combat Dut livrer sans répit sa tête un peu niaise ? Songez donc : hiatus, e muet, diérèse !... De la strophe il conçut les cas particuliers : Embrassée ou suivie, et croisée ou mêlée . La rime se devait d’être bien ficelée, L’ensemble présenter des fagots réguliers . Rompu classiquement aux lois de l’hexamètre, A l’âge de vingt ans, non sans le rouge au front, Il accepta les clefs que lui céda son maître Pour de cet atelier devenir le patron . Et moi, j’apprends de lui ce qu’il apprit d’un autre, De ce monsieur Boileau dont il se fit l’apôtre, Même s’il me surprend, le sourcil ulcéré, A griffonner parfois quelque vers libéré . 29/6/19 Pour Obofix honorable dihérésiarque Avec mes agrestes féminitudes .



Poème posté le 02/07/19 par Violette



 Poète ,
 Interprète
Violette



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.