Accueil
Poésie libre / L'essentielle symphonie
           
Poésie libre / L'essentielle symphonie
       
Poésie libre / L'essentielle symphonie

L'essentielle symphonie
par Ombrefeuille


par Jim


Quand la nuit se retire au bord du vallon, Quand les bois engourdis sont vêtus de brume, Quand l’aurore étonnée touche l’horizon, Tout l’azur est penché sur la frêle plume. Qu’y a-t-il de plus doux qu’un torrent profond Et que l’arche où sans fin roule son écume ? De la grotte endormie dans les eaux du temps Monte un son si ténu qu’il saisit l’abîme : C’est la goutte effleurée d’un rayon des vents, Que la pierre a forgée de sa main sublime. Du silence éternel où vont les vivants Naît la pente où flamboie l’ombre de la cime. Il s’en vient des embruns l’aile d’un géant Dont la plainte est pareille aux saisons brisées : On croirait que soudain l’œuvre du néant Tord la houle habitée d’âmes déchirées. Une brise éthérée calme l’océan, Et la plage est parée d’ondes irisées. Quand les soirs sont fanés, lourds de maints regrets, Quand des jeux, des amours, la source est tarie, L’heure vient de goûter parmi les attraits De la vie le plus pur, loin de toute envie : C’est l’épaule où verser larmes et secrets, C’est l’ami dont la foi* ne s’est pas flétrie.

Poème écrit sur le thème principal du deuxième mouvement
de la Symphonie du Nouveau Monde d’Antonin Dvorak

* Le mot "foi" s’entend ici non pas au sens spirituel ou religieux,
mais comme un quasi-synonyme de "confiance" et de "loyauté"


Une interprétation de référence de ce second mouvement

https://www.youtube.com/watch?v=uB18t0Y24Yo


Poème posté le 30/05/22 par Ombrefeuille



 Poète
Ombrefeuille



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.