Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / INSECTE / Poème d'une nuit passée

              
Thème du mois / Tous les thèmes / INSECTE / Poème d'une nuit passée

         
Thème du mois / Tous les thèmes / INSECTE / Poème d'une nuit passée

Poème d'une nuit passée
par Rimatouvent


Allongé dans mon lit et ne pensant qu’à toi Un besoin des plus vifs me traversa le corps Je voulais t’attraper et te serrer très fort Car de la nuit passée j’avais encore l’émoi Tu vins la nuit tombée et sonore mais calme Dans mon lit sans retard tu m’imposas ton jeu Tous tes picotements provoquèrent un feu Qui aurait en l’enfer obtenu une palme Venant de nulle part, soudainement réel, Sans l’ombre d’une gêne ou d’une retenue Tu te couchas sur moi collé à mon corps nu Sans éveiller pourtant un attrait sensuel. Ayant perçu alors ma grande indifférence Tu me mordis hélas sans le moindre remord Cela me rendit fou et depuis je ne dors Que d’un sommeil troublé par ta concupiscence. Au lever du soleil tu avais disparu Je te cherchai partout et longtemps sans succès Seuls les draps témoignaient de nocturnes excès Le jour avait gommé tes désirs incongrus Mon corps portant toujours marques de ta visite Rendait fort peu probable le fait que je t’oublie Je voulus faire cesser les excès accomplis En attendant le soir une éventuelle suite. Épiant nuitamment l’impudeur noctambule Je t’attrape en plein vol avec vélocité, Sale moustique de merde, et avec volupté D’un geste rancunier je te démantibule.



Poème posté le 06/08/19 par Rimatouvent


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.