Accueil
Poésie libre / Impermanence
              
Poésie libre / Impermanence
         
Poésie libre / Impermanence

Signaler un contenu inaproprié.

Impermanence
par Jim


J'aurais voulu, te l'ai-je déjà dit, Que, de nous deux, tu gardes souvenance De cette chambre où brûla l'espérance D'un aveu tendre ignorant le dédit. C'était après la pluie, il faisait sombre; Nous avions promené, dans l'air humide, Tes petits pieds rieurs, les miens timides, Egarant notre amour au sein de l'ombre. Tu habitais Rouen, et moi Saint-Jean; J'ai toujours eu de lointaines amours; Je ne sais comment font toutes ces gens, Pour trouver l'heur dans le proche alentour. Mais tu es là toujours, en moi, dormeuse; Chacun habite l'autre en chaque lieu Et la mémoire, en habile charmeuse, Inscrivit le fugace au drap des cieux.

© Persona

Poème posté le 15/06/22 par Jim


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.