Accueil
Poésie libre / Le dernier instant
              
Poésie libre / Le dernier instant
         
Poésie libre / Le dernier instant

Le dernier instant
par Capella


Il est 5 heures, J’ai appris tout de la main droite, Et de l’autre la Liberté, Mon sac a dos est plein de souvenirs, Je l’emmènerai peut être, La route est lente, On ne choisit pas le temps du lendemain, Les bergeries existent parce qu’il y a des bergers, Et les prisons existent parce qu’il y a des prisonniers, J’aurai aimé que toutes les paires de lunettes soient rondes, Bannir enfin tous les coins où la vie s’arrête en fait, Où ça ne tourne plus rond, Comme si la terre était un cube, Il est 6 heures, La philosophie fait l’homme, Comme la terre fait le bon paysan, Qui cultive sans rancune, Qui survit sans amertume, Puisqu’il vit, Comme moi, pour encore un peu, J’ai hâte de ces bonnes fées, Qui soupirent dans le néant, La porte est brisée d’être restée entrouverte, Elle ne s’est jamais décidée, D’être grande ouverte, Ou de rester fermée, Il est 7 heures, Le jour est là et ma nuit arrive, Je rêve encore, Mon monde est d’or, Fixant un nuage dehors, A la fenêtre, je m’endors.



Poème posté le 17/06/22 par Capella


 Poète
Capella



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.