Accueil
              
         

Cygnus X-1
par Ombrefeuille


Parmi le ballet sans fin Des galaxies éternelles, Une étoile, un beau matin, Se sentit pousser des ailes. Peu à peu, sans y toucher, Elle élargit son orbite, Prenant plaisir à tourner Plus loin, plus fort et plus vite. Elle connut des ailleurs Où des planètes nouvelles Promettaient des jours meilleurs Et maintes couleurs plus belles. Quelque chose l'intrigua : Un objet, d'un noir intense ... Qu'était-ce donc que cela, Posé dans l'espace immense ? Sur l'heure elle s'élança Vers ce fascinant mystère, Vers ce "qu'est-ce", vers ce "ça", Vers la ténébreuse sphère. Tout près du but convoité, Elle fut soudain happée Par un cercle insoupçonné* Qui la retint enfermée. Dans un tourbillon dément Elle se vit entraînée Puis inexorablement Etirée, déchiquetée. Elle eut à peine le temps De s'agripper à la fuite Qui broyait les éléments Et cinglait à leur poursuite. La glace qui la brûlait Nulle part n'avait d'égale, Et le feu qui la gelait Etait d'une nuit totale. Car le puits qui l'aspirait Désintégrait la matière, Et rien ne s'en échappait, Rien ! Pas même la lumière ... En un siècle, en un instant, Sombra l'étoile limpide, Et pas un souffle, pourtant, N'avait ébranlé le vide. Avalée par un néant Fait d'une gravité dense, Elle peuple l'océan Sans fond de l'inexistence.

Cygnus X-1 est le nom du premier trou noir identifié
en 1965 par une équipe d'astronomes britanniques.
Il s'agit d'un trou noir stellaire, c'est-à-dire résultant
de l'effondrement d'une étoile.
Il est situé derrière la constellation du Cygne,
d'où son nom.

* Ce cercle est l'"horizon des événements",
pourtour invisible du trou noir.
Une fois ce cercle franchi, toute matière est détruite
par la gravité interne du trou noir, lequel, justement,
semble n'être constitué que de gravité.



Poème posté le 15/09/19 par Ombrefeuille


 Poète
Ombrefeuille



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.