Accueil
Poésie libre / À l’ombre d’un abat-jour
           
Poésie libre / À l’ombre d’un abat-jour
       
Poésie libre / À l’ombre d’un abat-jour

À l’ombre d’un abat-jour
par Claudel

Highslide JS
par Claudel

Infographie - Photo (pixabay) et poème de Claudel.


Un amant, une vierge au pays des merveilles, Une tache de sang sur les draps de l’amour. Des frémissements, des murmures aux oreilles Aux gémissements à l’ombre d’un abat-jour. Les mois passèrent dans les nuitées qui sommeillent : Une vierge leurrée, un amour éperdu, Un ventre ballonné, des nausées qui réveillent. Une amante ventrue, un amant disparu ! Au cloître des filles enceintes et en laisse, Flora priait Sainte-Bévue, reine des sots. Elle s’est mise à table à nourrir sa grossesse, Une soupe gourmande avala ses sanglots.




Tous droits réservés © Claude Lachapelle / Août / 2022


Poème posté le 06/08/22 par Claudel


 Poète ,
 Illustrateur
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.