Accueil
Poésie libre / A mon père
           
Poésie libre / A mon père
       
Poésie libre / A mon père

A mon père
par Salus


par Jim


Quoiqu'il ne soit plus rien qui vaille L'on doit goûter à ce rayon : Prenez votre amour par la taille, Ecoutez - peut-être - un grillon. Oui ! Que ne vivre ni sourire ? Malgré l'ordre sempiternel Qui, c'est sûr, fera taire l'ire Des douleurs, et tout le panel De ce dont la chair est construite. Loin de l'absence et du détail L'idée avance comme truite ! Et l'inappétence est un rail. Puis, comment vous faire violence ? - Tout vous ennuie, et c'est parfait ! Vous geignez, pourtant, virulence Indiquant la vie, en effet, Et le désespoir des tristesses, Et l'atone méchanceté, Les affects comme autant de laisses, Et toute notre étrangeté, Notre humanité torse et trouble, Mais aussi la chaleur des mains, Et la tendresse, qui redouble Notre attrait pour les lendemains. Etre ? Un art certes difficile, Dans les bourrasques et le flot Du temps qui ravage et dessille, Hélas ! être est notre seul lot. Quoiqu'il ne soit plus rien qui vaille L'on doit goûter à ce rayon : Prenez votre amour par la taille, Ecoutez - peut-être - un grillon.



Poème posté le 11/09/22 par Salus



 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.