Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / CHEMINEE / Nostalgie de la cheminée

              
Thème du mois / Tous les thèmes / CHEMINEE / Nostalgie de la cheminée

         
Thème du mois / Tous les thèmes / CHEMINEE / Nostalgie de la cheminée

Nostalgie de la cheminée
par Rimatouvent


Sans oublier les cheminées où l’on rôtissait les gibiers et où les dindes en fin d’année Mangeaient les fruits du châtaigniers J’aimerais de quelques excès Réchauffer un peu ma bedaine Mais du médecin le procès Fait ma gourmandise incertaine. Au farci, rôti, mitonné, Il prône l’eau et son potage Et le goût triste et étonné Des saveurs n’a plus l’avantage. Il est ignorant de la broche et des volailles rôtissant la gourmandise est un reproche et ses menus ramollissant. Me voilà privé de ces choses Qui esbaudissent les papilles Les marmites ne sont pas roses S’il manque cochon aux lentilles. Et le poisson bouilli hélas Manque de crème évidemment Combien de plats sont dégueulasses Si le beurre manque affreusement. Du diététicien je m’inspire Et je resserre ma ceinture Pourtant ce n’est pas pour médire Mais son bedon a belle allure. Alors épiant sa cuisine Pour y trouver le bel exemple Sans sel, sans sucre, mais margarine, Doivent présider en son temple. Mais le perfide le menteur Se fait rissoler en cocotte Un lapereau façon chasseur Sans oublier les échalotes. De riz de veau il est fana Et une langouste égarée Dans son court bouillon périra En belle vue sera parée. Bien sûr il commence la fête Par des huîtres ou des escargots Et pour sa panse insatisfaite Un foie gras n’est jamais de trop. Méfiez-vous de ceux qui vantent Des régimes amaigrissants Car aux fadeurs démotivantes Ils ne sont pas obéissants ils font fi de ces cheminées où l’excellence vit le jour et les cuisines mitonnées sont toujours de preuves d’amour Ces gens-là n’ont pas lu Molière Et les recettes d’autrefois où cheminées et cuisinières Savaient distiller de la joie. « La parfaite raison fuit toute extrémité Et veut que l’on soit sage avec sobriété ». Car ceux qui préconisent le petit appétit Ne se nourrissent pas avec des confettis ! Et dans leur cheminée ou nul pot ne bouillonne ils ne cuisinent plus ils n’en ont pas le temps ils vantent les carêmes à des cons et des connes Mais ne parlent jamais des vieux foyers d’antan.



Poème posté le 07/12/19 par Rimatouvent


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.