Accueil
              
         

L'apothicaire
par Lau


Malade, gangrené de sentiments insanes A baguenauder, triste, sur le dos des ânes Abattus car bâtés par d’inflexibles âmes, Un courant de courroux, le schème, distordit, Quand, de son trébuchet, l’apothicaire dit : - Six onces d’éloquence au liseré des hymnes, Que le cor tonitrue au coeur des ​Mnémosynes​, Que plus rien ne s’ajoute à ce monde et ses cimes. Des tréteaux, des étals, se vendent bien trop tôt Le hasard, l’elixir, les illusions de ​Thot



Poème posté le 25/12/19 par Lau


 Poète
Lau



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.