Accueil

Le rocher
par Claudel


Une brume dense et irréelle enveloppait la côte les arbres versaient des larmes de sève une pluie sans nuages inondait la baie les guillemots et les cormorans criaient les mouettes et les goélands fuyaient et un épais brouillard mystérieux entourait le rocher… …le Rocher Percé * marchant sur un cordon de galets près de ce monstre de roches j’entendis une voix brave et chevaleresque dans l’air salin l’écho de sa voix frappait l’éperon rocheux comme un appel en diminuendo à cet instant… l’immense calcaire perforé ressemblait à un cyclope marin venu de l’océan l’arche du rocher fit un son grave et vibrant comme un basson soudain… le brouillard se dissipa le soleil apparut dans la baie le ciel annonçait la bonne aventure et au sommet du rocher auréolé de terre rouge je vis une Dame blanche souriante et gaie comme une sirène j’ai cru l’entendre dire : « j’ai retrouvé mon Chevalier ! » Série : prose laurentienne (Inspiré de la légende de Blanche de Beaumont) https://fr.wikipedia.org/wiki/Blanche_de_Beaumont * Le Rocher Percé : Baigné par les eaux du golfe du Saint-Laurent au Québec, le rocher Percé, creusé d'arches naturelles, mesure 86 mètres de haut et sert de repaire aux fous de Bassan. À marée basse, il est possible de le rejoindre à pied sec, en empruntant un chemin de galets. Le Rocher Percé possédait jadis une seconde arcade qui s'est écroulée en 1845.


Tous droits réservés © Claude Lachapelle / Janvier 2020


Poème posté le 28/01/20 par Claudel


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.