Accueil

Canicule
par Serona


Sous le soleil suffocant, souffrir tout son soûl- Errent les âmes esseulées en quête d'air. Bouts de chemins craquelés, asséchés de boue, Taire les infimes fêlures de la Terre. Ô sommets, chérissez vos précieuses eaux- Allez rafraîchir au plus profond des allées. Pots tout défleuris assoiffés, à fleur de peau, Goûtez au cher souvenir des perles gouttées. Chants imperceptibles des ondes par les champs- Cours, frêle ruisseau, fragile filet à court, Tant que n'en finissent les caprices du temps. Par d'arides défilés de sentiers, il part.

Poème inspiré par le jeu "Double rime" d'André, consistant à débuter et finir chaque vers par un homonyme.

Poème posté le 02/02/20 par Serona


 Poète
Serona



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.