Accueil
              
         

ma femme
par Bruno


Ma femme, moi j’l’aimais bien Paraît, c’est pas d’l’amour Mais moi, ça ne fait rien Ma femme, j’l’aimais toujours. Paraît…qu’elle s’ennuyait… Je lui offrais pourtant Les bijoux qu’elle voulait Et moi, je l’aimais tant. Paraît... qu’elle me trompait Quand je bossais le jour ; Le soir, quand je rentrais Je l’embrassais toujours ; Y avait qu’à demander Pour que j’lui dise oui J’savais pas marchander Pour passer ses envies. Un soir, à mon retour Elle m’a dit qu’elle partait… Avec le type à contre jour, Près d’elle et qui riait. … La suite, j’sais plus très bien Mais j’me suis réveillé Entre solides mains De policiers musclés. Parfois au fond d’mon trou C’est pour ma femme encor Que des souvenirs fous Parsèment le décor. Paraît qu’elle est heureuse Car je l’ai pas frappée… Elle doit être danseuse Dans quelque cabaret ; Peut-être que j’irai, Car moi, je l’aime encor, La voir au cabaret ; Moi qui l’aimais si fort. Des fois…qu’elle m’aime encor ?



Poème posté le 09/02/20 par Bruno


 Poète
Bruno



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.